– OMBRA MAI FU, extrait de l’opéra SERSE de HÄNDEL

Notre Trio MaGMa répète intensivement pour le concert du samedi soir 7 octobre en l’église de Dochamps (20.00h). Quelle idée magnifique de Gérard à mettre au programme le récit “Frondi tenere”et l’aria “Ombra mai fu” de l’opéra “Serse”de Händel (1685-1759).

Quel bel aria, mais aussi… quel récit splendide. Souvent on connaît cet air sous le titre “Largo”, ou, en effet, est écrit “larghetto” sur la partition. Serse est le nom du roi de Perse, Xerxes I. Il chante dans cet aria son admiration pour les ombres d’un platane. Cet arbre est dans son jardin et il y a de l’or et des bijoux à l’intérieur (Fait historique). L’opéra n’a pas été bien accueilli, mais l’aria de l’ouverture “Ombra mai fu” a toujours été bien aimé. Le livret est de Nicolò Minato.

 

Frondi tenere e belle del mio platano amato
per voi risplenda il fato.
Tuoni, lampi, e procelle non v’oltraggino mai la cara pace,
né giunga a profanarvi austro rapace.
Ombra mai fu di vegetabile, cara ed amabile, soave più.

« Douces et charmantes branches de mon cher platane, Le Destin vous sourit !
Que le tonnerre, l’éclair et la tempête ne troublent jamais votre précieuse paix,
et le rapace vent du sud ne vienne pas non plus vous violenter !
Jamais l’ombre d’aucun arbre ne fut plus douce, plus précieuse, plus agréable ! »

Merci à Cathérine Napoli pour sa traduction française!

Marijke Persijn

2 thoughts on “– OMBRA MAI FU, extrait de l’opéra SERSE de HÄNDEL

  1. Merci pour ce très bel enregistrement.
    Si vous voulez vraiment formater en vers, pour trouver mètres italiens et rimes, seule solution:
    Frondi tenere e belle
    del mio platano amato
    per voi risplenda il fato.
    Tuoni, lampi, e procelle
    non v’oltraggino mai la cara pace,
    né giunga a profanarvi austro rapace.
    Ombra mai fu
    di vegetabile,
    cara ed amabile,
    soave più.
    Sinon, autant formater en prose.
    La traduction est trop inexacte. Notamment, “oltraggino” et “profanar”, ce serait beaucoup plus grave que troubler et violenter cet arbre! Cet arbre est vraiment sacré!
    Mais c’est déjà une bonne idée d’offrir le texte et une traduction! On le fait trop peu souvent.
    Benoît de Cornulier

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *