– Annonce par “Ardenne Culture”

Récemment à voir sur le page Facebook d’ “Ardenne Culture”, ou toutes les nouvelles dans les domaines de l’art, de la culture, tourisme, activités sociales et développement local en Ardenne sont à trouver facilement:

Quel plaisir de vous annoncer cette PREMIÈRE MONDIALE ! Venez à la rencontre du poète Jacques Perk les 5 et 6 octobre au Floréal La Roche avec le Trio MaGMa, Daisy Hoste & Marco Kalkman : un événement à ne manquer sous aucun prétexte !

Affiche du concert

Infos & réservations
– Pour le samedi 5 octobre : bam.la.roche.info@gmail.com ou www.triomagma.eu

– Pour le dimanche 6 octobre : www.triomagma.eu

Si vous êtes interessé à savoir plus du compositeur néerlandais Peter Visser, suivez ce lien.

Bonne semaine,

Marijke Persijn

– Jacques Perk et l’église de La Roche

L’autre jour, vous avez reçu un blog avec le poème “DE BURCHT IN PUIN” (le Château en Ruine”) du poète néerlandais Jacques Perk. Aujourd’hui, vous trouverez “DORPSVESPER”. Jacques adorait La Roche, le vieux château en ruine et l’église. Ce poème concerne l’église et l’assemblée qui chante les vêpres.

Intérieur de l’église

Notre trio MaGMa aime aussi beaucoup l’église Saint-Nicolas de La Roche ! Surtout lorsque le soleil brille, que la lumière traverse les vitraux et donne un spectacle de couleurs sur le sol, les murs, les statues, l’orgue et les chaises.

L’église de Jacques Perk n’est pas la même église que nous connaissons aujourd’hui. Dans le livre “Le Pays de La Roche” de Charles Nollomont, j’ai trouvé des photos de l’église du temps de Perk et aussi de la période sans église.

Comme vous le savez, notre trio MaGMa présentera deux concerts pendant le Festival BAM! Nous serons présents avec un beau programme baroque ainsi que les “4 Ardense Gezangen” (“4 Chants Ardennais”) du compositeur néerlandais Peter Visser. Les chants sont 4 poèmes de Jacques Perk mis en musique.

Du livre de Charles Nollomont:
l’église fin 19e – début 20e siècle

LXXIV
Dorpsvesper
– “Vêpre du village”

Heen is de dag – de nacht nog niet geboren,

En langs de bergen wasemt avond-dauw –

De vogel laat een laatst geneurie hooren,

In roerlooze aandacht luistert de landouw:

De zwerver daalt, in ziels-gepeins verloren,

In ‘t dal, en naar ‘t gehucht van wit en grauw;

Daar klinken vrome tonen uit den toren, –

De star der liefde flonkert zilver-blauw:

Het kerkje bracht, wie danken wilden, samen,

En wierook en gezang golft uit de poort,

En op het dank-gebed zegt alles: ‘amen’ –

De zwerver schrijdt, in zoet gepeins, weêr voort:

Waar zooveel eensgezinden samen-kwamen,

Daar sterft de haat, en wordt geen klacht gehoord.

Du livre de Chharles Nollomont: La Roche sans église
(période entre le démolition de la vielle église et la construction de la nouvelle), avec l’Hotel du Nord, à l’époque propriété des frères Meunier, l’établissment ou Jacques restait.

Le poème parle de l’église où on chante les vêpres. Le vagabond qui descend l’écoute et en entendant l’amen, il pense que “là, où tant de monde sont venu ensemble, la haine décèdera et il n’y aura plus de complaintes.”

Eglise Saint Nicolas, aujourd’hui

Vous pouvez commander vos tickets pour les concerts de samedi 5 et dimanche 6 octobre sur ce site dans le menu sous “TICKETS”.

Passez une bonne semaine!

Marijke Persijn

L’affiche pour le concert de Dimanche 6 Octobre 2019 à 15h30

– Aria Virgam Virtutis de Haendel

Le week-end passé, j’étais à Rotterdam pour chanter, à l’occasion de 3 concerts, des Fables de Jean de La Fontaine traduites en néerlandais par M. d’Hane-Scheltema et mises en musique par Marco Kalkman.

G.F. Haendel
par Denner

Revenue en Ardenne, j’ai eu envie d’écrire un blog sur l’aria “Virgam Virtutis” du “Dixit Domine” de G.F.Händel qui clôturera notre Concert de Pâques à La Roche le 14 avril en l’église Saint-Nicolas à 16h00.

Moi, j’adore chanter des pièces musicales rapides et c’est ce que jai trouvé dans cet air. L’aria est écrite pour un contre-ténor. Gérard Lambert l’a arrangé pour notre Trio MaGMa et l’a transposée d’une tierce mineure.

L’aria fait partie du “Dixit Dominus” (HWV 232).
En 1706, Haendel entame un voyage de trois ans en Italie qui le conduira à Rome, Florence, Naples et Venise. C’est à Rome, en avril 1707, qu’il achève la composition de son Dixit Dominus.
Désirant probablement impressionner ses protecteurs et bienfaiteurs romains (dont plusieurs cardinaux) qui l’avaient accueilli malgré sa confession luthérienne, Haendel, alors âgé de 22 ans, compose une œuvre originale qui, tout en rappelant certaines compositions chorales de Vivaldi, lui permet de faire une entrée remarquée sur la scène musicale. Elle touche si profondément les autorités religieuses que celles-ci lui proposent de se convertir au catholicisme, ce qu’il décline poliment.
La structure de l’œuvre, qui alterne ou conjugue chœurs et arias pour solistes (2 sopranos, contre-ténor, 2 ténors, basse) afin de souligner le contenu émotionnel du psaume, en fait une sorte de cantate sacrée en huit parties (un grand merci à Wikipédia).

La lumière magique en l’église Saint Nicolas

Je vous donne le texte de l’aria « Virgam Virtutis » :
Virgam virtutis tuae emittet Dominus ex Sion:
dominare in medio inimicorum tuorum.

Le Seigneur fera sortir de Sion le sceptre de votre puissance
Dominez au milieu de vos ennemis

Impressionant!

J’ai grand plaisir de chanter des airs. En fait, il y a peu de texte et les mots se répètent tout le temps. Il y a toujours de l’émotion dedans. Ici, je trouve un sentiment de joie. Je pense à l’eau qui coule. Il y a des syncopes que j’aime parce que la musique devient plus vivante, plus intéressante. Alors, de temps en temps, j’ignore un peu les mots …

Le dimanche 14 avril 2019 à 16h00, vous pourrez nous écouter en l’église Saint-Nicolas de La Roche.

Sur notre vidéo qui annonce notre Concert de Pâques, vous trouverez une impression du concert.

Bonne semaine,

Marijke Persijn.

– Les 3 Compositeurs: Lambert, Kalkman et Visser

De temps en temps, je reçois un message de Marco Kalkman qui me demande si je suis chez moi. Marco est un compositeur, chanteur, violoniste, chef de choeur et claveciniste néerlandais, qui organise aussi des projets d’oeuvres théâtrales-musicales.

Un autre compositeur qui nous rend visite de temps en temps, c’est Peter Visser. Avec lui et sa femme, la violoniste Christine, je formais le Trio Picantolino.

Jacques Perk
1859-1881

C’est Peter qui a composé 4 Chansons pour notre Trio MaGMa sur des poèmes du poète néerlandais Jacques Perk. (1859-1881) Jacques a été souvent à La Roche-en-Ardenne avec son père, sa mère et ses soeurs. En 1879, il a rencontré Mathilde Thomas. Rentré chez lui, il a commencé à adorer cette femme et il a écrit plus de 100 sonnets pour exprimer son amour et son adoration pour elle.

Les experts se trouvent

Gérard Lambert et Marco ont regardé le clavecin de Gérard. Marco veut bien jouer la partie pour le clavecin, composé par Peter.

Le samedi soir 23 février, notre trio MaGMa (Eric inclus) s’est retrouvé chez l’artiste Daisy Hoste pour parler des possibilités d’un concert avec exposition de peinture autour des 4 Chansons Ardennaises de Perk-Visser.

Par Daisy Hoste

Bonne semaine,

Marijke Persijn