– Réservations

N’oubliez pas réserver vos places pour la première mondiale des “Chants d’Ardenne”: des poèmes de Jacques Perk mis à musique par le compositeur Peter Visser.
Le concert prendra place Samedi 5 et Dimanche 6 Octobre 2019 à 15h30 au Floréal, La Roche en Ardenne.
Vous pouvez faire vos réservations par ce lien.

– Amour et Romance

J.F.M. (Jacques) Perk
1859-1881

Notre Trio MaGMa fera partie du BAM! Festival 2019.

Le dimanche 6 octobre 2019, nous présenterons notre concert à l’Hôtel Floréal.

Ce sera un beau programme avec de la musique baroque mais aussi avec des partitions de compositeurs néerlandais. Peter Visser a composé “4 Chansons Ardennaises” sur des poèmes de Jacques Perk, qui a été d’une grande importance pour La Roche avec son père Marie Adrien Perk. Regardez les blogs Marie Adrien Perk, son fils Jacques et La Roche) et Les 3 Compositeurs: Lambert, Kalkman et Visser).

Eric fait beaucoup de recherche et moi, j’essaye vraiment de sentir et comprendre les 4 poèmes et les apprendre par coeur. Jacques Perk a été un jeune homme très romantique qui pouvait vraiment être amoureux. Alors, quand il a rencontré Mathilde Thomas à La Roche, celle-ci est devenue sa Muse. Il a écrit plus de 100 sonnets inspirés pas elle. Jacques adorait La Roche et les Ardennes. Aujourd’hui , vous pouvez trouver le poème “De Burcht in Puin”. Je ne sais pas le traduire, mais je peux vous raconter un peu de quoi il parle.

Le chateau en ruine, vu du Deister.

Le poème a une très belle atmosphère. On voit le château de La Roche en ruine. C’est le moment où le soleil se couche. Il y a le crépuscule violet. On entend le cricket et l’écho de la ruine. Avant, il y avait des chants des chevaliers. Maintenant on y trouve l’étoile de l’amour, toute silencieuse. La nostalgie chuchote par les feuilles des trembles.

Le vagabond, plongé dans la rêverie, est triste que le passé soit passé …

LXVII 

De burcht in puin

De purpren scheemring houdt de burcht omvangen,

– De glimvlieg glanst in ‘t mos der muur, en blauwt, –

En met een gloed van liefde op rozewangen,

Schenkt zij den scheidenskus aan ‘t puin, dat grauwt. –

De krekel sjirpt van weelderig verlangen,

En de echo van het puin, die ‘t antwoord bauwt,

Noodt den geliefde met die schrille zangen,

Die aanzweeft op een wiek van rossig goud:

En waar, voor eeuwen, ridderzangen klonken,

Staart nù de star der liefde ‘t zwijgen aan,

En droevig zendt ze uit schemerblauw heur lonken:

En weemoed fluistert zacht door de espenblaên….

De zwerver treurt, in mijmerij verzonken,

Dat het verleden is voorbij-gegaan….

La Roche, fin 19e – début 20e siècle

N’oubliez-pas réserver vos tickets par le Menu de ce site!

Bonne semaine,

Marijke Persijn

– Le Concert de Pâques du Trio MaGMa à La Roche

Quel magnifique weekend de Pâques nous avons eu cette année! Tout le monde profite du beau temps. Au parc à gibier, aux terrasses de La Roche et sur L’Ourthe.

La semaine passée, c’était autre chose. Heureusement, l’église Saint-Nicolas était bien chauffée par la sacristine Véronique. Alors, notre public a été bien accueilli et on il pouvait se détendre et bien écouter la musique. Et c’est ce qu’il a fait! C’était un plaisir de voir de nouvelles personnes. Nous avons eu beaucoup des commentaires positifs qui ont réchauffé nos coeurs profondément. Nous nous sentions touchés et nous avons tous partagé les émotions évoquées par la belle musique.

Eric a déjà fait une vidéo de l’aria “Eternal Source of Light Divine” de Händel. C’est l’air qui a démarré notre concert et il a vraiment plu à tous les auditeurs.

Si vous voulez lire plus sur cet air, s’il vous plaît, cliquez ici pour relire notre blog du 24 février 2019.

C’est le printemps qui arrive!

Bien à vous,

Marijke Persijn

– Programme du Concert de Pâques du Trio MaGMa

En l’église Saint Nicolas

Il ne nous reste qu’une semaine avant que nous proposerons notre Concert de Pâques en l’église Saint Nicolas à La Roche-en-Ardenne.
Pendant les semaines passées nous avons écrit quelques blogs sur des pièces que nous proposerons et maintenant c’est le moment pour le programme entier. J’espère que vous l’apprécierez tout autant que nous l’avons fait pendant nos répétitions!

G.F.HAENDEL (1685-1759)
Eternal Source of Light Divine
Ode pour l’anniversaire de la Reine Anne (1713)

J.S. BACH (1685-1750)
Wie wohl mein Herz / Ich will dir mein Herze
Passion selon Saint Matthieu BWV 244

J.S. BACH (1685-1750)
Erbarme dich, mein Gott
Passion selon Saint Matthieu BWV 244

J.S. BACH (1685-1750)
Allemande
Partita pour flûte solo en la mineur BWV 1013

A. VIVALDI (1678-1743)
Domine Deus
Gloria RV 589

A. VIVALDI (1678-1743)
Qui sedes ad dexteram Patris
Gloria RV 589

A. VIVALDI (1678-1743)
Cum dederit
Nisi Dominus RV 608

PAUSE

J.S. BACH (1685-1750)
Aria
Suite n° 3 en Ré Majeur BWV 1068

G. LAMBERT (1949)
Je vous salue, Marie
Air pour mezzo-soprano et flûte traversière

G.B. PERGOLESI (1710-1736)
Salve Regina
Ad te clamamus
Eia ergo advocata nostra
Et Jesum benedictum
O Virgo Maria

W. BOYCE (1711-1779)
Voluntary VII
pour orgue ou clavecin

G.F.HAENDEL (1685-1759)
Virgam virtutis
Dixit Dominus HW 232

Les introductions sur les oeuvres seront présenté par Eric van der Horst.

Nous sommes impatients de vous acceuillir Dimanche 14 Avril 2019 à partir de 15h30.

Nous démarrons le concert à 16h00!

Passez une bonne semaine!

Marijke Persijn

– Aria Virgam Virtutis de Haendel

Le week-end passé, j’étais à Rotterdam pour chanter, à l’occasion de 3 concerts, des Fables de Jean de La Fontaine traduites en néerlandais par M. d’Hane-Scheltema et mises en musique par Marco Kalkman.

G.F. Haendel
par Denner

Revenue en Ardenne, j’ai eu envie d’écrire un blog sur l’aria “Virgam Virtutis” du “Dixit Domine” de G.F.Händel qui clôturera notre Concert de Pâques à La Roche le 14 avril en l’église Saint-Nicolas à 16h00.

Moi, j’adore chanter des pièces musicales rapides et c’est ce que jai trouvé dans cet air. L’aria est écrite pour un contre-ténor. Gérard Lambert l’a arrangé pour notre Trio MaGMa et l’a transposée d’une tierce mineure.

L’aria fait partie du “Dixit Dominus” (HWV 232).
En 1706, Haendel entame un voyage de trois ans en Italie qui le conduira à Rome, Florence, Naples et Venise. C’est à Rome, en avril 1707, qu’il achève la composition de son Dixit Dominus.
Désirant probablement impressionner ses protecteurs et bienfaiteurs romains (dont plusieurs cardinaux) qui l’avaient accueilli malgré sa confession luthérienne, Haendel, alors âgé de 22 ans, compose une œuvre originale qui, tout en rappelant certaines compositions chorales de Vivaldi, lui permet de faire une entrée remarquée sur la scène musicale. Elle touche si profondément les autorités religieuses que celles-ci lui proposent de se convertir au catholicisme, ce qu’il décline poliment.
La structure de l’œuvre, qui alterne ou conjugue chœurs et arias pour solistes (2 sopranos, contre-ténor, 2 ténors, basse) afin de souligner le contenu émotionnel du psaume, en fait une sorte de cantate sacrée en huit parties (un grand merci à Wikipédia).

La lumière magique en l’église Saint Nicolas

Je vous donne le texte de l’aria « Virgam Virtutis » :
Virgam virtutis tuae emittet Dominus ex Sion:
dominare in medio inimicorum tuorum.

Le Seigneur fera sortir de Sion le sceptre de votre puissance
Dominez au milieu de vos ennemis

Impressionant!

J’ai grand plaisir de chanter des airs. En fait, il y a peu de texte et les mots se répètent tout le temps. Il y a toujours de l’émotion dedans. Ici, je trouve un sentiment de joie. Je pense à l’eau qui coule. Il y a des syncopes que j’aime parce que la musique devient plus vivante, plus intéressante. Alors, de temps en temps, j’ignore un peu les mots …

Le dimanche 14 avril 2019 à 16h00, vous pourrez nous écouter en l’église Saint-Nicolas de La Roche.

Sur notre vidéo qui annonce notre Concert de Pâques, vous trouverez une impression du concert.

Bonne semaine,

Marijke Persijn.

– Marijke Verbeeck et L’ Allemande de J.S.Bach

Notre Concert de Pâques du dimanche 14 avril 2019 en l’église Saint-Nicolas à La Roche, approche à grands pas. Les semaines dernières, nous avons répété dans l’église. C’est dur de temps en temps pour les mains de Gérard et Marijke et pour sa flûte. Pour moi, c’est plus facile: je peux mettre des gants aux mains ou les cacher dans mes poches.

Marijke Verbeeck

Au programme, vous trouverez naturellement un solo pour Marijke et son instrument. Cette fois, vous écouterez une danse de La Partita de Bach (1685-1750) : L’Allemande. Une oeuvre phénoménale, qui est vraiment jouée par elle d’une manière magnifique. Quelle joie de l’écouter!

.

L’église enchantée

A l’époque baroque, la suite ou “suite de danses”, était assez précisément définié, avec des pièces unifiées par tonalité et était constituée de danses parfois précédées par un prélude ou une ouverture. Les quatre mouvements “normalisés” de la suite classique, les danses, s’appelaient: allemande, courante, sarabande et gigue. Et alors, cette fois, la première danse!

Nous espérons vous voir le dimanche 14 avril 2019 à 16h,

Marijke Persijn

– La Source Eternelle de la Lumière Divine de Händel

G.G. Haendel

Lors du Concert de Pâques de notre Trio MaGMa en l’église Saint-Nicolas, nous démarrerons avec l’aria “Eternal Source of Light Divine”, ce qui veut dire “La Source Eternelle de la Lumière Divine”. C’est un air d’une Ode à la Reine Anne de L’Angleterre (HWV 74) composé par Georg Friedrich Händel (1685-1750).

Sur YouTube, j’ai écouté diverses interprétations et je trouve que c’est une oeuvre magnifique qui donne l’harmonie et la paix en soi. En effet, elle a été écrite pour la Reine. C’était l’habitude d’honnorer les personnes royales, comme c’était le cas en France aussi. Le texte est d’Ambrose Philips (1674-1749).

Reine Anne
1713

Il s’agit de Anne Stuart (1665-1714), Reine d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande. C’est sous son règne mouvementé que les royaumes indépendants d’Angleterre et d’Ecosse disparaîtront pour former le Royaume Uni.

Voici le texte d’origine:

« Eternal source of light divine,
With double warmth thy beams display,
And with distinguish’d glory shine
to add a lustre to this day. »

La traduction:

« Eternelle source de lumière divine,
qui brille d’un double et chalereux éclat,
qui rayonne d’une gloire altière
et illumine cette journée. »


Queen Anne Stuart (1665-1714)
règne 1702-1714

Beau compliment pour un monarque n’est ce pas?

Très bonne semaine,

Marijke Persijn

– Marie Adrien Perk, son fils Jacques et La Roche

Une des attractions touristiques de La Roche, c’est le Mémorial de Marie Adrien Perk érigé par la ville de La Roche, aussi connu comme “La pierre Perk”.

M.A. Perk
1834-1916

Marie Adrien Perk, né en 1834 à Delft, était pasteur à Dordrecht et Breda aux Pays Bas. C’est lui qui écrivait en 1882 le premier guide touristique sur les Ardennes en néerlandais. Cet éminent littéraire, avait une fervente admiration pour La Roche et il s’était fixé comme but de faire connaître notre ville et ses beautés naturelles.

Jacques Perk (1859-1881), son fils, était poète et a également fait de nombreux séjours à La Roche et y a écrit des poèmes dédiés à notre ville. Son oeuvre la plus connue est “Ode à Mathilde”. Malheureusement, il est décédé très jeune.

C’est entre autres grâce à eux que notre ville reçoit autant de visiteurs néerlandais.

Ce qui est intéressant c’est que Marie Adrien Perk était pasteur de l’église Wallone aux Pays-Bas. Tout était dit en français, alors, lui et sa famille connaissaient la langue française vraiment bien!

Du livre “Le Pays de le Roche” de Charles Nollomont:

Le 20 juillet, au retour d’une flânerie qui l’a mené du site de Montaigu de Saint-Thibaut au bord de la rivière, Jacques transcrit pour les siens ses impressions du jour:

J.F.H. Perk
1859-1881

“J’étais couché sur le dos, au bord du chemin, près de Marcourt, le long de l’eau, et je rêvais. Alors, je fus baisé par les petites feuilles vivantes et j’ai pensé à vous autant que je lefais toujours, quand je me hâte vers ma bien-aimée, vers l’Ourthe divertissante qui, riant de plaisir, me reçoit dans son sein moelleux et couvre mes cheveux démêlés de baisers humides. Elle me presse dans ses bras frais qui se replient, et de la béatitude germe dans son sein ondoyant. Alors je pense bien cordialement à vous tous et je baise les vagues dansantes et je songe aussi aux petites soeurs qui folâtrent comme les rides bondissantes de l’eau frisée, et à mes parents dont l’image nage vers moi gravement, comme de grosses vagues qui roulent vers moi avec un éclat de rire gris-sombre!

Ô Ourthe enchanteresse aux eaux profondes, à la molle douceur, vous m’êtes infiniment chère!”

Le Trio MaGMa et peintre Daisy Hoste discutent Jacques Perk

Bonne semaine poétique,

Marijke Persijn

– Répéter à La Roche

Aujourd’hui, notre blog paraît un peu plus tard parce que hier l’après-midi, nous avons eu notre première répétition pour le Concert de Pâques en l’église Saint-Nicolas à La Roche. Avant, c’est toujours le yoga, la méditation et beaucoup d’exercices pour chauffer la voix. Sans doute, Gérard et Marijke “flûte” se préparent-ils d’une autre manière.

Il fallait nous habituer au grand espace après avoir répété dans la chambre de musique pendant des mois. Et pour Gérard, c’était un changement d’instrument. Au lieu du clavecin, il jouait à l’orgue.

La lumière du soleil brillait à travers les vitraux et a peint des couleurs sur les murs, les statues, les chaises et le sol. Ma statue favorite est celle de Marie avec le petit Jésus qui est à côté de l’orgue.

Etre dans cet endroit inspire pour faire de la musique ensemble. Soeur Simone nous a très bien accueilli. Les gens qui sont entrés et sont restés un moment pour écouter, étaient bien enthousiastes.

Cliquez dessus svp

Avez-vous déjà noté la date du concert?

Ce sera le dimanche 14 avril 2019 à 16h00.

Bonne semaine à vous,

Marijke Persijn

– Le Trio MaGMa Concert de Pâques: “Ich will dir mein Herze schenken”

Dans notre blog de la semaine passée, nous avons parlé de l’aria “Erbarme dich” de La Passion selon Saint Matthieu de J.S.Bach (1685-1750). Lors du Concert de Pâques en l’église Saint-Nicolas de La Roche (le dimanche 14 avril à 16h00) , nous présenterons également le récitatif émouvant “Wiewohl mein Herz in Tränen schwimmt” et le très bel aria “Ich will dir mein Herze schenken”. Nous l’avons choisi pour la tonalité originale Sol Majeur. Toute tonalité évoque sa propre atmosphère. Etant donné que nos instruments ne sont pas de l’époque baroque, ils ne sonnent pas au diapason de l’époque c’est à dire un demi ton plus bas. La tonalité pour la voix de mezzo est Fa Majeur et nous ne pensons pas qu’elle soit adaptée pour cette aria.

Sur la photo, vous apercevez la chorale de la basilique de Oldenzaal aux Pays-Bas, où mon fils Kim a chanté dans La Passion selon Saint Matthieu quand il était jeun.

“Ich will dir mein Herze schenken”

Je ne vous donne pas seulement la traduction du récitatif et de l’aria, mais aussi le texte qui précède pour mieux comprendre la situation.

Évangéliste
Il répondit et dit :
Jésus
Celui qui plonge sa main avec moi dans le plat,
est celui qui me livrera.
le fils de l’homme s’en va,
comme il est écrit de lui ;
mais malheur à l’homme
par qui le fils de l’homme sera livré !</BI
Il aurait mieux valu pour cet homme de ne pas être né.
Évangéliste
Alors Judas, qui l’avait livré, répondit et dit :
Judas
Est-ce moi, Rabbi ?
Évangéliste
Il lui dit :
Jésus
Tu l’as dit.
Évangéliste
Alors qu’ils mangeaient, Jésus prit le pain,
le bénit et le rompit et le leur donna et dit :
Jésus
Prenez, mangez, ceci est mon corps.
Évangéliste
Et il prit la coupe et la bénit, la leur donna et dit :
Jésus
Buvez-en tous ; ceci est mon sang de la nouvelle alliance,
qui est versé pour beaucoup pour le pardon des péchés.
Je vous dis : à partir de maintenant
je ne boirai plus de ce fruit de la vigne
jusqu’au jour où je boirai à nouveau avec vous au royaume de mon Père.

Récitatif [Soprano]

Wiewohl mein Herz in Tränen schwimmt,
Bien que mon cœur nage dans les larmes,
Dass Jesus von mir Abschied nimmt,
Parce que Jésus prend congé de moi,
So macht mich doch sein Testament erfreut:
Pourtant son testament m’apporte la joie ;
Sein Fleisch und Blut, o Kostbarkeit,
Sa propre chair et son propre sang, ô bien précieux,
Vermacht er mir in meine Hände.
Il les lègue entre mes mains.
Wie er es auf der Welt mit denen Seinen
Comme dans le monde, parmi les siens,
Nicht böse können meinen,
Il ne pourrait pas souhaiter leur faire du mal,
So liebt er sie bis an das Ende.
Ainsi ils les aime jusqu’à la fin.

Air [Soprano]

Ich will dir mein Herze schenken,
Je te donnerai mon cœur,
Senke dich, mein Heil, hinein!
Plonge dedans, mon Sauveur,
Ich will mich in dir versenken;
Je plongerai moi-même en toi ;
Ist dir gleich die Welt zu klein,
Si le monde est trop petit pour toi,
Ei, so sollst du mir allein
Ah, toi seul tu seras pour moi
Mehr als Welt und Himmel sein. 
Plus que le ciel et la terre. 

(Merci à Guy Laffaille pour la traduction française)

Très bonne semaine,
Marijke Persijn