– La traduction de l’aria “Immer nur Lächeln” de l’opérette de Lehár; partie 2

La semaine passée, nous avons donné le texte de l’aria émouvant de prince Sou-Chong de l’opérette de Franz Lehár (1870-1948). Cette fois, vous pouvez lire la traduction française de “Immer nur Lächeln”, “Toujours sourire” comme trouvée à internet.

Paroles de la chanson:

Enfin je respire cet air parfumé
de sa présence embaumé ;
C’est là qu’elle vit : je vais la voir !
Mais j’aime, hélas, sans espoir !
Ne bats pas si fort, ô mon cœur soucieux,
sois comme moi silencieux !
Elle ne devra jamais rien savoir
de mes chagrins, de mes espoirs,
Nous autres, Chinois, nous ne disons rien,
et quand nous souffrons, nous le cachons bien.

Toujours sourire,
le cœur douloureux,
et sembler rire
du sort malheureux.
C’est notre loi :
toujours sourire.
Notre regard discret
garde son secret.

Je ne dirai pas tout l’amour qui m’étreint,
ni certain songe trop beau.
Je ne suis pour elle qu’un pauvre pantin,
un flirt étrange et nouveau.
Elle a pris mon âme et je me suis grisé
du philtre de son charme ardent.
J’ai rêvé souvent d’un troublant baiser
que je désire éperdument.
Ce n’est qu’un beau rêve d’amour simplement,
seule ma douleur
demeure en mon cœur.

Toujours sourire,
le soir, le matin,
toujours souffrir et ne rien dire
en narguant le chagrin.
C’est notre destin.

Nous voulons révéler une chose qu’on expecterait pas: Lisa et Sou-Chong seront amoureux et ils se marieront et vivront ensemble à Pékin. Est-ce que ça sera un succès??

Profitez d’une bonne semaine et peut-être on se voit le Vendredi 10 Aôut à 20.00 heures à Durbuy!

Marijke Persijn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *