– Gluck et la mort de Euridice

C.W. von Gluck

Christoph Willibald von Gluck (1714-1787) est un compositeur qui a vécu au cœur du XVIIIe siècle : il naît en 1714 et meurt en 1787, à la veille de la Révolution française. Il assiste aux grands changements de son siècle, qu’il illustre par sa musique. La société se transforme et sa musique va être à la fois vivement applaudie et critiquée. Tout comme Haendel, Mozart ou encore les fils de Johann Sebastian Bach, Gluck est un musicien qui parcourt une bonne partie de l’Europe : l’Italie, l’Angleterre, et même le Danemark, avant de s’établir plus durablement à Vienne. Il fréquente les princes et les rois pour lesquels il compose des opéras « sérieux », mais ne néglige pas le public plus large, pour lequel il adapte par exemple à Vienne des opéras-comiques français, sur des sujets plus légers. Ayant conscience d’une possible synthèse des styles, Gluck écrit peu de temps avant sa venue à Paris dans la presse française qu’il veut « produire une musique propre à toutes les nations, et faire disparaître la ridicule distinction des écoles nationales ».

Orfeo ed Euridice

Gluck – conscient de son importance – se heurte assez vite aux musiciens de l’orchestre ou aux chanteurs, dont il veut bousculer les habitudes : il dit lui-même qu’il ne fait pas de répétitions, mais donne aux musiciens des « leçons » de déclamation, de chant, etc… Sa femme l’accompagne parfois, tant elle est inquiète de l’issue de ces rencontres conflictuelles. Gluck s’emporte tellement, en dirigeant les musiciens, qu’il lui arrive que sa perruque glisse et lui cache la vue !

Iphigénie en Aulide, le premier opéra français de Gluck monté à Paris, est un événement considérable. Jean-Jacques Rousseau – qui assiste à une des répétitions – adresse au compositeur une lettre admirative. Lors de la première, le 19 avril 1774, toute la cour est présente, Marie-Antoinette en tête. C’est un événement presque comparable à la création du Barbier de Séville de Beaumarchais, un an plus tard, en 1775 : l’œuvre de Gluck provoque soit le rejet, soit l’adhésion.

À partir de 1775, deux partis résolument opposés se forment : les gluckistes et les piccinnistes, ces derniers ne supportant pas la « francisation » de l’opéra italien à laquelle se livre Gluck. C’est finalement le renouveau apporté par Gluck qui triomphera, tant son influence sera grande sur de nombreux compositeurs, non seulement au XVIIIe mais encore davantage au XIXe siècle.
(Auteur : Bruno Guilois)

Probablement, l’aria “Che farò senza Euridice” de son opéra “Orfeo ed Euridice’” est un air favori. C’est le chant d’Orfeo qui perd son grand amour quand il veut la libérer. C’est plein d’émotions et de désespérance.
Ma chère mère, qui est décédée le 22 août 2019, l’a tellement aimé que je partage ici la vidéo de Gérard Lambert et moi, que nous avons présentée en l’église Saint-Nicolas à La Roche. (Concert Quattuor de 2017).
J’espère que la musique et les paroles vous toucheront

Texte italien
ORFEO
Che farò senza Euridice
Dove andrò senza il mio ben?
Euridice! Euridice!
Oh Dio! Rispondi!
Io son pure il tuo fedel!
Euridice! Euridice!
Ah! non m’avanza
Più soccorso, più speranza,
Né dal mondo, né dal ciel!
Che farò senza Euridice?
Dove andrò senza il mio ben

ORPHÉE
J’ai perdu mon Eurydice,
Rien n’égale mon malheur.
Sort cruel, quelle rigueur !
Rien n’égale mon malheur,
Je succombe à ma douleur.
Eurydice… Eurydice…

Réponds ! Quel supplice !
Réponds-moi !
C’est ton époux fidèle;
Entends ma voix qui t’appelle…
J’ai perdu mon Eurydice, etc.
Eurydice… Eurydice…
Mortel silence, vaine espérance,
Quelle souffrance !
Quels tourments déchirent mon cœur !
J’ai perdu mon Eurydice, etc.

Bonne semaine,
Marijke Persijn

– Merci pour vos gentils commentaires!

Marijke Verbeeck, Gérard Lambert et moi vous remercient chaleureusement pour tous les commentaires si gentils à notre concert à Dochamps, le 18 novembre 2018 et aussi aux vidéos faites par Eric van der Horst.
Nous aimons partager quelques commentaires (avec traductions) que nous avons reçu en écrit:

AVANT LE CONCERT:

“Merci pour la traduction” et “Beau programme. Nous sommes impatients d’y visiter.” 

AU CONCERT:

“C’était un concert magnifique, bien diversé en plusieurs siècles de musique. Nous l’avons bien aimé! L’église est vraiment si belle et l’acoustique est très bonne. Nous sommes heureux d’avoir compris que vous revenez ici l’année prochaine! Un grand merci à Eric pour les explications.”
Merci Pascal!
“Vraiment un très beau concert, une répertoire unique et polyvalente, niveau très haute. J’espère que vous présenterez vos concerts suivants bientôt. Il n’y a pas beaucoup à profiter de la musique classique dans notre province Belge et ça me manque comme amateur de musique autant que comme violoniste avancé.” 

AU VIDEO HÄNDEL “VIENI O FIGLIO”:

“Ta voix mezzosoprano est si douce, si mélodieuse est est très bien pour Haendel et tes qualités d’ interprétation n’ont jamais perdus la réprésentation intelligente ni la beauté. Ta technique de respiration autant que ton calme sont remarquable. L’ensemble du Trio est bien adapté à cet idiome. Bravissimo!

AU VIDEO LULLY “AH! SI LA LIBERTÉ” en “VENEZ, HAINE IMPLACABLE”:

“Chère Marijke, quel beau concert et ta voix est si claire et si forte, chapeau!”
“Je veux te dire que John a aussi écouté ta vidéo superbe et il était enchanté comme moi! Il disait que, en dehors de ton riche mezzo, l’entier Trio se mélange charmant et il veut te dire qu’il partage mes sentiments vis à vis de vous trois. Bravissimo!” 

AU BLOG avec vidéo LULLY:

“Merci. Ça fait une fête de Saint Nicolas inoubliable!”

Cette année pour la première fois nous ne présenterons pas un Concert de Noël.

Nous préparons déjà notre Concert de Pâques 2019, prévu pour l’Eglise Saint Nicolas à La Roche-en-Ardenne, soit le 7, soit le 14 Avril 2019. 

Passez une bonne semaine!

Marijke Persijn

– La Reine Maxima des Pays Bas et le Trio MaGMa

La reine Maxima des Pays-Bas a des soucis, parce que les enfants ne chantent plus dans la classe. Il apparait que la formation d’instituteurs ne contient plus la matière MUSIQUE! Et ça depuis 18 ans.

C’est pourqoui elle est allé voir monsieur Joop van den Ende, qui est célèbre dans mon pays, parce qu’il organise des grands spectacles de musique aux théatres.

Ils travaillent ensemble pour développer et re-introduire les leçons de musique et de chant dans les classes de toutes les écoles. BRAVO!!!

Comme enfant, moi, j’ai aimé chanter dans la classe et l’église. Ce qui est très important est que l’instituteur offre la musique avec plaisir. Pour vraiment apprendre, il faut le PLAISIR et le MOUVEMENT.

Je viens de donner la première leçon de BRAIN GYM à mon groupe “Lis-moi, Lis-nous” à la bibliothèque de Barvaux. Les 26 mouvements peuvent aider les enfants à se bien développer dans tous les sens et avec plaisir. On peut les faire en chantant, avec ou sans la musique, sur un texte rythmique etc.

Le Brain Gym, fondé par Paul Dennison, dit:

Tout plaisir implique le mouvement. Le mouvement et l’apprentissage vont de pair:  nous ne pouvons pas vraiment posséder l’un sans l’autre.

 

 

Je suis contente que notre Trio MaGMa contribue au Plaisir: notre public parle toujours de ça. Merci pour les beaux commentaires dans l’église après le concert, à FaceBook, sur YouTube et sur notre site-web!

Bonne fête de Saint-Nicolas,

Marijke Persijn

– Concert à Dochamps du Trio MaGMa réussi

Quel plaisir de rencontrer un public si enthousiaste ce dimanche dernier en l’église de Dochamps! Nous avons agréablement observé que les gens ont vraiment apprécié notre programme et cela nous faisait encore plus plaisir. Nous avons rencontré de nouveaux auditeurs prévenus par l’Hebdomadaire Wallon (Waals Weekblad), un magazine numérique pour des néerlandophones qui vivent en Wallonie. Et bien sûr nous avons accueilli avec grand plaisir des visiteurs habitués. Finalement, j’ai rencontré le monsieur qui partage toujours nos messages si gentiment: Pascal Daulne, bourgmestre de Dochamps, grand amateur de la musique classique. Ce soir, il a posté sur Facebook sa reaction très positive. Merci Pascal! Tout le monde aimait vraiment autant la musique que notre enthousiasme et notre joie de proposer, nous disait-on.

Et encore un très grand merci à Marie-Esther et Patrick Gillard pour nous avoir accuellis si chaleureusement et pour tous les préparatifs. Le “verre d’amitié” à la fin du concert a été très apprécié. C’est vraiment le bon moment pour évaluer le concert avec notre public. On nous a invité pour l’année prochaine et nous sommes certains de le planifier dans nos agendas!

Passez une bonne semaine!

Marijke Persijn

 

– Programme Dochamps 18 novembre 2018 après la pause

Parce-que les préparations pour le Concert d’Automne nous occupent fortement, vous recevez notre blog un peu plus tôt.

Après la pause, l’opérette et le music hall occuperont une place plus importante. Nous en sommes convaincus que vous reconaisserez plusieurs de ces oeuvres!

“Air du Rossignol”, extrait de l’opéra « Hippolyte et Aricie » de J. Ph. Rameau
“Over the Rainbow”, du film “Wizzard of Oz” de H. Arlen
“Ich trete ins Zimmer”, extrait de l’opéra “Das Land des Lächelns” – “Pays du sourire” de F. Lehár
“Im Salon zur blau’n Pagode”, extrait de l’opéra “Das Land des Lächelns” – “Pays du sourire” de F. Lehár
“Barcarolle” extrait de l’opéra “Les Contes d’Hoffmann” de J. Offenbach
“Poussez, poussez l’escarpolette” extrait de l’opéra “Véronique” de A. Messager
“Nous avons, hélas!” extrait de l’opérette “Les cloches de Corneville” de R. Planquette

Refrain du dernier: Digue, digue, digue, Digue, digue don
Sonne, sonne, sonne, Sonne, sonne donc
Digue, digue, digue, Digue, digue do
Sonne, sonne, sonne donc joyeux carillon

Nous sommes heureux de vous souhaiter le bienvenue ce dimanche 18 Novembre 2018 à 16h00 en l’église de Dochamps! Après le concert une “verre d’amitié”sera offerte.

A dimanche!

Marijke Persijn

– Programme Dochamps 18 novembre 2018 avant la pause


Aujourd’hui, vous trouvez la partie de notre programme avant la pause du Concert d’Automne à Dochamps.
Vous avez déjà noté la date? Le dimanche 18 novembre 2018 à 16h00 en l’église de Dochamps.
Dans des blogs précédents, vous pouvez lire des explications, les textes et les traductions de certains airs.
Nous espérons de vous voir la semaine prochaine! Les gens de l’église vous offriront un verre après!

Voici le programme de la première partie du concert:
“La Speranza è giunta”, extrait de l’ opéra “Ottone, Re di Germania” de G. F. Haendel
“Vieni o figlio”, extrait de l’ opéra “Ottone, Re di Germania” de G. F. Haendel
“Ah ! si la liberté”, extrait de l’ opéra « Armide » de J. B. Lully
“Venez, venez, Haine implacable”, extrait de l’ opéra « Armide » de J.B. Lully
“Fantaisie pour flûte n° 2 en A mineur” de G. Ph. Telemann, solo Marijke Verbeeck
“Giunse al fin / Deh vieni non tardar”, extrait de l’ opéra « Le nozze di Figaro » de W.A. Mozart
“Se cerca, se dice” extrait de l’ opéra « L’Olimpiade » de A. Vivaldi
“La Caverneuse, extrait de la Première Suite pour clavecin” de J.B. de Boismortier, solo Gérard Lambert
“Le Basque”, du “Premier Livre de pièces de clavecin” de J. Boutmy, solo Gérard Lambert

Passez une bonne semaine!

Marijke Persijn 

– Dochamps: bénédiction de la toile et Concert du Trio MaGMa

Samedi soir, 27 Octobre, une célébration spéciale prenait place en l’église de Dochamps. La toile  récemment restaurée, serait benie et la sacristine Marie-Esthèr nous invitait pour une contribution musicale pendant cette eucharistie. Malheureusement Gérard n’était pas disponible à cause d’un concert avec ses “Tchanteus d’après Meynut” à Chéoux. Marijke Verbeeck proposait son solo pour le concert du 18eme, le “Fantaisie no. 2” de Telemann. Vraiment magnifique!

Heureusement mes amis et collègues musicals du Trio Picantolino étaient nos invités à la maison à ce moment et nous avions offert contribuer avec “Agnus Dei” de Mozart.

C’était une soirée exceptionellement spéciale. Nos compliment et mots d’admiration pour le fils de Marie-Esthèr et Patrick Gillard qui a fait tant de travail pour trouver les experts de restauration et les finances nécessaires. Sur le vidéo vous trouvez le situation d’Octobre 2017 et la nouvelle de 27 Octobre 2018. Et … vous entendrez la musique proposée par Marijke Verbeeck.

N’oubliez pas noter dans vos agendas: Dimanche 18 Novembre 2018 à 16h00: le Concert d’Automne du Trio MaGMa “Apogée des opéras et opérettes”.

Passez une bonne semaine!

Marijke Persijn

– Texte et traduction de l’Aria des Roses de Susanne

L’autre jour je vous racontais de l’opéra “Le Nozze de Figaro”(“Les Noces de Figaro”) de Mozart et de Susanne et Figaro, le Comte d’Almaviva et son épouse, la Comtesse. Cette fois je vous présente le texte du récitatif et de l’aria de Susanne, la servante de la Comtesse, qu’elle chante dans la quatrième acte.

Récitatif 

SUSANNA
Giunse alfin il momento, che godrò senza affanno in braccio all’ idol mio! Timide cure! Uscite dal mio petto, a turbar non venite il mio diletto! Oh come par che all’ amoroso foco l’ amenità del loco, la terra e il ciel risponda, come la notte i furti miei seconda!

Voici enfin l’instant où je vais connaître un bonheur sans nuages dans les bras de mon amour! Craintes pudiques! Quittez mon cœur! Ne venez pas troubler ma joie. Oh! On dirait que le charme de ce lieu, la terre et le ciel répondent à mon ardeur amoureuse, comme la nuit facilite ma faute!

Aria

Deh, vieni, non tardar, o gioia bella, vieni ove amore per goder t’appella, finché non splende in ciel notturna face; finché l’ aria è ancor bruna, e il mondo tace. Qui mormora il ruscel, qui scherza l’aura, che col dolce sussurro il cor ristaura, qui ridono i fioretti e l’erba è fresca, ai piaceri d’amor qui tutto adesca.
Vieni, ben mio, tra queste piante ascose. Vieni! vieni! Ti vo’ la fronte incoronar di rose!

Ah, viens, ne tarde plus, ô joie divine! Viens là où l’amour t’appelle au plaisir, tant que l’astre nocturne ne luit pas là-haut, tant que la nuit est encore sombre et que le monde se tait. Ici murmure le ruisseau, ici s’égaie l’air qui ranime le cœur avec son doux murmure;
ici rient les fleurettes et l’herbe est fraîche, ici tout invite aux plaisirs de l’amour.
Viens, bien-aimé, parmi ces arbres cachés! Viens, je veux couronner ton front de roses!

Passez une bonne semaine!

Marijke Persijn

– Voulez vous connaître notre Trio MaGMa?

Voulez-vous mieux connaître notre Trio MaGMa? Voir l’intérieur de l’Eglise Sts. Pierre et Paul vous ferait plaisir? Vous aimez la musique de Händel? Vous êtes curieux au sujet du clavecin de Gérard Lambert? Il vous plairait de voir des images de la nature des Ardennes en Wallonie? Ou voulez-vous revivre le concert de l’année passée à Dochamps? Vous pouvez trouver tout cela sur la vidéo faite pour vous par Eric van der Horst.

Un grand merci à Ren de Vree du magazin digital “Waals Weekblad” qui a mis une pré-annonce de notre Concert d’Automne à Dochamps du Dimanche 18 novembre à 16h00 avec un lien de notre vidéo. (photo)

Très bonne semaine,
Marijke Persijn